Archives de Catégorie: Littérature adulte

Les livres à dévorer cet été !!

34891

Sélection polars :

  • « Là où vont les morts » de Liam McIlvanney9782757863794FS

McIlvanney mène son récit haletant avec un sens aigu du rythme et des rebondissements alternant avec les évocations très littéraires des bas-fonds et d’une rédaction à l’agonie.

 

  • « Le camp des morts » de Craig johnson 9782757854013FS

Personnages attachants, dialogues savoureux, humour, Craig Johnson confirme son talent de romancier. Lire la suite

34891

Sélection littérature :

  • « L’été des charognes » de Simon Johannin 9791030405842FS

Révélation littéraire de la rentrée d’hiver, Simon Johannin signe un premier roman brutal, chronique foudroyante d’une enfance rurale dans le Tarn. Il nous parle punchlines, gros chiens et poules mortes.

 

  • « L’homme des bois » de Pierre Bailly 9782818041833FS

L’écrivain évoque la mort de son père, les circonstances de celle-ci, le parcours obligé des obsèques et des tâches administratives afférentes, la pudeur d’un homme à la fois sociable et secret, les liens qui l’unissaient à son fils. Le portrait d’un homme, mais aussi d’une génération dans les campagnes françaises, celle de travailleurs sociaux, militants politiques ou associatifs, à une époque. Lire la suite

Top départ à la rentrée littéraire !

Nous sommes, comme chaque année, ravis et impatients de voir les cartons de la rentrée littéraire débarquer et submerger nos tables. Nous donnant l’occasion de vous faire partager nos derniers coups de cœur. Voici donc un petit florilège de ce qui vous attend !!

9782743637507FSLe grand jeu de Céline Minard

Avec son style acéré, Céline Minard nous offre un texte magistral sur les jeux et les enjeux d’une solitude volontaire confrontée à l’épreuve des éléments.

 

Le garçon de Marcus Malte9782843047602FS

 Itinéraire d’une âme neuve qui s’éveille à la conscience au gré du hasard et de quelques nécessités, ponctué des petits et grands soubresauts de l’Histoire, le Garçon est à sa façon singulière, radicale, drôle, grave, l’immense roman de l’épreuve du monde.

9782707329837FSContinuer de Laurent Mauvignier

L’histoire d’une mère qui décide de changer le cours des choses afin d’empêcher son fils de sombrer. Pour cela, ils vont vivre à deux un véritable road trip dans le fin fond du Kirghizistan où les âmes sont mises à nues.

33 révolutions de Canek Sanchez Guevara9791022604550FS

En 33 courts chapitres, Canek Sánchez Guevara, petit-fils du Che, fait vibrer Cuba comme jamais : le désenchantement s’écrit dans une langue superbe, intense, addictive, et la crise des balsas est prétexte à un formidable hymne à la liberté.

9782370550941FSAnguille sous roche de Ali Zamir

Roman aussi étourdissant qu’envoûtant, qui n’est pas sans rappeler L’Art de la joie de Goliarda Sapienza par la beauté de son héroïne et la force de sa langue, Anguille sous roche est un miracle littéraire.

L’heure de plomb de Bruce Holbert1166-cover-lead-571a1fc10f508

Dans une langue puissante et incarnée, L’Heure de plomb conte la plus dure leçon que l’Ouest donne aux hommes, celle de la confrontation avec les forces brutes de la nature, au fondement même du mythe américain.

9782823605280FSDerniers feux sur Sunset de Stewart O’Nan

Ecrivain de l’intime, conteur de talent, Stewart O’Nan dévoile dans Derniers feux sur Sunset le vrai visage de Fitzgerald : celui d’un homme brisé par la vie, tandis que la fête bat son plein.
Un livre poignant et plein de nostalgie.

Pour flemmarder à l’ombre cet été

On l’attendait impatiemment mais ça y est, l’été montre le bout de son nez !! Pour profiter d’un moment de lecture au frais voici notre sélection des romans parfaits pour se détendre à tous les âges. Nous vous proposons également des idées de musiques à (re)découvrir :

  • Romans adulte :

9782330063221FSDe nos frères blessés
de Joseph Andras 

9782823608632FSLe grand marin
de Catherine Poulain

9782823604917FSLes messieurs
de Claire Castillon

9782070178919FSLa jeune épouse
d’Alessandro Baricco

9782070149889FS7
de Tristan Garcia

9782330060695FSLe club des miracles relatifs
de Nancy Huston

9782351780978FSL’oiseau du bon dieu
de James McBride

Americanahl_americanah-chimamanda-ngozi-adichie[1]
de Chimamanda Ngozi Adichie (poche)

9782757857922FSLa route de Beit Zera
de Hubert Mingarelli (poche)

Gil9782070468867FS
de Célia Houdart (poche)

9782290121849FSBilqiss
de Saphia Azzeddine (poche)

9782358871341FSCAT 215
de Antonin Varenne (polar poche)

9782743635404FSGravesend
de William Boyle (polar poche)

A vol d’oisea9782351781111FSu
de Craig Johnson (polar)

9782812609916FSUbac
de Elisa Vix (polar)

Les disparus du phare9782812610646FS
de Peter May (polar)

 

  • Romans jeunesse :

royalesfrancaisesLes royales baby-sitters
de Clémentine Beauvais

Mes animaux zombies (série)Sans titre 1
de Sam Hay

518dTaYoExL__AC_UL320_SR224,320_Les Filouttinen
de Siri Kolu (série)

La vie de l’unique, l’étonnante, la spectaculaire,9782364745490 la   miraculeuse Lara Schmitt
de Finn-Ole Heinrich et Ran Flygenring

jamais-contente,-le-journal-d-aurore-408385Le journal d’Aurore
de Marie Desplechin

Les disparues de Pumplestone9782226325297-j
de Audren

ob_8fda5a_ma-fugue-chez-moiMa fugue chez moi
de Coline Pierré

Plus de morts que de vivantsplusmortsvivants
de Guillaume Guéraud

loups-chantants_une-1Les loups chantants
de Aurélie Wellenstein

  • Musique :

apesantar« Apesantar »
Didier Lockwood

Dakota Mab1540-1
Henri Texier

scarificationsScarifications
Abd Al Malik

Plugged ingalenwest
Galen Weston

a4062390254_10Jumpin’ & Boppin’
Kenny Wayne

 

Les livres de mai à retenir !

9782366298161FSLe club des punks contre l’apocalypse zombie de Karim Berrouka 

Paris n’est plus que ruines. Et le prix de la cervelle fraîche s’envole. Heureusement, il reste des punks. Et des bières. Et des acides. Et un groupe électrogène pour jouer du Discharge. Le Club des punks va pouvoir survivre à l’Apocalypse. Enfin, si en plus des zombies, les gros cons n’étaient pas aussi de sortie… Il est grand temps que l’anarchie remette de l’ordre dans le chaos ! Politiquement incorrect, taché de bière et de Lutte finale, Le Club des punks contre l’apocalypse zombie est un condensé d’humour salutaire.

A vol d’oiseau de Craig Johnson9782351781111FS

Le shérif Walt Longmire doit mener à bien une affaire des plus importantes : marier sa fille unique, Cady. Mais pendant les préparatifs de la cérémonie Walt et son ami Henry Standing Bear sont les témoins d’un étrange suicide. Audrey Plain Feather s’est jetée de la falaise avec son fils dans les bras. Si l’enfant est miraculeusement sain et sauf, il apparaît rapidement que cette mort est un meurtre déguisé.
Walt se retrouve aux prises avec la nouvelle chef de la police tribale, la très belle et très zélée Lolo Long, et pour compliquer encore leurs relations, le FBI débarque en force pour suivre l’affaire. Une chasse à l’homme s’engage, qui mènera le shérif au plus profond de la réserve indienne avec pour guides un mystérieux corbeau et la sagesse des anciens. Dans ce nouvel opus trépidant des aventures de Walt Longmire, Craig Johnson nous entraîne au cœur du monde cheyenne.
Entre mariage et course-poursuite, il n’y a pas de repos pour les braves.

Hors-série « Le Un, nouvelles« 3700952501347FS

Racontez-nous un ailleurs. Il n’en fallait pas plus pour faire naitre chez les auteurs que nous avons convié des envies de dépaysement littéraire. Qu’ils nous emmènent chez les peintres primitifs haïtiens, comme Dany Laferrière, ou dans les profondeurs d’un bois mystérieux, comme Marie-Hélène Lafon, qu’ils partent au loin en rêves – rêve sensuel de Leïla Slimani – ou dans la réalité du quotidien – face à la gare Lille-Flandres campé par Michel Quint -, tous conjuguent avec verve et sensibilité, drôlerie et poésie, le verbe voyager.

Meursault, contre-enquête de Kamel Daoud9782330064488FS

Il est le frère de « l’Arabe » tué par un certain Meursault dont le crime est relaté dans un célèbre roman du XXe siècle. Soixante-dix ans après les faits, Haroun redonne un nom et une histoire à Moussa, mort par hasard sur une plage d’Alger trop ensoleillée. Soir après soir, dans un bar d’Oran, le vieillard rumine sa solitude, sa colère contre les hommes qui ont tant besoin d’un dieu, son désarroi face à un pays qui l’a déçu.
Etranger parmi les siens, rage et frustration inentamées, il voudrait clore cette histoire et mourir enfin. Hommage en forme de contrepoint rendu à L’Etranger d’Albert Camus, Meursault, contre-enquête joue vertigineusement des doubles et des faux-semblants pour évoquer la question de l’identité et des héritages qui conditionnent le présent.

La route de Beit Zera de Mingarelli

9782757857922FSStépan vit seul avec sa chienne non loin de Beit Zera, depuis que son fils Yankel est parti se cacher à l’autre bout du monde. Il rêve au bonheur qu’il aurait à le retrouver et se souvient de l’époque où il contrôlait les Palestiniens à la frontière, incapable de soutenir leurs regards noirs. Jusqu’au jour où l’un d’eux, un garçon nommé Amghar, s’aventure chez lui et bouscule sa solitude…

Le cœur du pélican de Cécile Coulon   9782757857601FS

Adolescente prodige du 800 mètres, Anthime n’a jamais couru pour le plaisir. Avant sa blessure, gagner était son unique objectif. Seul comptait le prestige attaché à son surnom : le Pélican. Désormais, plus rien ne guide son existence. Il a enfoui sa colère dans la médiocrité d’un lotissement anonyme. Malgré les années écoulées, son corps d’athlète attend patiemment l’heure de la revanche…

9782070178919FSLa jeune épouse d’Alessandro Baricco

 Italie, début du XXe siècle. Un beau jour, la Jeune Epouse fait son apparition devant la Famille. Elle a dix-huit ans et débarque d’Argentine, car elle doit épouser le Fils. En attendant qu’il rentre d’Angleterre, elle est accueillie par la Famille. La Jeune Epouse vit alors une authentique initiation sexuelle : la Fille la séduit et fait son éducation, dûment complétée par la Mère, et le Père la conduit dans un bordel de luxe, où elle écoutera un récit édifiant, qui lui dévoilera les mystères de cette famille aux rituels aussi sophistiqués qu’incompréhensibles.
Mais le Fils ne revient toujours pas, il se contente d’expédier toutes sortes d’objets étranges, qui semblent d’abord annoncer son retour puis signifient au contraire sa disparition. Quand la Famille part en villégiature d’été, la Jeune Epouse décide de patienter seule, une attente qui sera pleine de surprises.

M Train de Patti Smith9782070105571FS

Patti Smith a qualifié ce livre de « carte de mon existence ». En 18 « stations », elle nous entraîne dans un voyage qui traverse le paysage de ses aspirations et de son inspiration, par le prisme des cafés et autres lieux qu’elle a visité de par le globe.
M. Train débute au ‘Ino, le petit bar de Greenwich Village où elle va chaque matin boire son café noir, méditer sur le monde tel qu’il est ou tel qu’il fut, et écrire dans son carnet.

9782823604917FSLes messieurs de Claire Castillon

 « Corse en pendentif, santiags bleues et Mazda à toit ouvrant, à midi, Jean-Lou, lunettes noires, classe absolue, m’attendra devant le collège. » Lycéennes effrontées ou fiancées romantiques, les jeunes filles de Claire Castillon ont un trait commun : les hommes dont elles tombent amoureuses sont plus âgés, voire bien plus âgés qu’elles. Sont-elles intrigantes ou ingénues ? Naïves ou rouées ? Les deux, sans doute.
Mais ne nous y trompons pas : la cible que visent ces 21 nouvelles, ce sont avant tout ces « messieurs ». Leur légèreté est pathétique. Leur veulerie, inébranlable. A quelques exceptions près. Suite de variations sur un thème classique, Les Messieurs sont autant de contes cruels, de brèves comédies. S’y dessinent les intermittences du désir masculin et les espoirs déçus des filles. Des histoires d’abandon, d’innocence et d’effroi comme seule en connaît l’adolescence, ce moment de fragilité extrême que Claire Castillon décrit admirablement.

Ce qui désirait arriver de Leonardo Padura

9791022604956FS

En quelques mots, on y est. Cuba, La Havane, comme un regret sans fond, comme la musique d’un vieux boléro. Un doigt de rhum Carta Blanca (quand il en reste), soleil de plomb, solitude. Magie des décors qui n’ont pas besoin de description, ou si peu. Les héros de Padura sont des tendres ; ils se heurtent à la société, au destin, au temps qui passe ; à ce désir qu’ont les choses, souvent, d’arriver contre notre gré, sans nous consulter.
Ainsi les toits qui s’effondrent, les pénuries de rhum, le départ intempestif d’êtres aimés. On trouve de tout dans ce recueil de nouvelles, amours bêtement gâchées, soldat en fin de mission à Luanda, archange noir, nuits torrides, jeunes gens désœuvrés, fonctionnaires désabusés, souvenirs cuisants… On trouve surtout le sel des romans de Leonardo Padura, sa marque de fabrique : l’humanité qui irradie à chaque ligne, la nostalgie des vies qu’on ne vit pas, et l’art suprême de nous plonger dans une île qu’on emporte toujours avec soi.

9782714470768FSTreize façons de voir de Colum McCann

Tout le talent, la poésie, l’émotion de Colum McCann déployés dans un court roman et quatre nouvelles reliés par la violence — quotidienne, guerrière, psychologique, politique ou sociale —, mais surtout par ces moments de grâce qui font qu’au bout du compte l’espoir reste.

Le nouveau nom d’Elena Ferrante 9782070145461FS
(suite de L’amie prodigieuse)

Naples, années soixante. Le soir de son mariage, Lila comprend que son mari Stefano l’a trahie en s’associant aux frères Solara, les camorristes qui règnent sur le quartier et qu’elle déteste depuis son plus jeune âge. Pour Lila Cerullo, née pauvre et devenue riche en épousant l’épicier, c’est le début d’une période trouble : elle méprise son époux, refuse qu’il la touche, mais est obligée de céder.
Elle travaille désormais dans la nouvelle boutique de sa belle-famille, tandis que Stefano inaugure un magasin de chaussures de la marque Cerullo en partenariat avec les Solara. De son côté, son amie Elena Greco, la narratrice, poursuit ses études au lycée et est éperdument amoureuse de Nino Sarratore, qu’elle connaît depuis l’enfance et qui fréquente à présent l’université. Quand l’été arrive, les deux amies partent pour Ischia avec la mère et la belle-soeur de Lila, car l’air de la mer doit l’aider à prendre des forces afin de donner un fils à Stefano.
La famille Sarratore est également en vacances à Ischia et bientôt Lila et Elena revoient Nino. Le nouveau nom est la suite de L’amie prodigieuse, qui évoque l’enfance et l’adolescence de Lila et Elena. Avec force et justesse, Elena Ferrante y poursuit sa reconstitution d’un monde, Naples et l’Italie, et d’une époque, des années cinquante à nos jours, donnant naissance à une saga romanesque au souffle unique.

Les livres de février à retenir !

  • Disent-ils de Rachel Cusk 9782823605013FS

     Au cœur de l’été, une écrivaine britannique part séjourner à Athènes. Elle ne dévoilera rien d’elle-même, pas même son prénom. Mais alors que plusieurs personnes viennent se confier à elle – dans un avion, à une terrasse de café – c’est la vie de cette mystérieuse narratrice qui, en filigrane, va se révéler. Parce qu’elle est parfaitement vacante, passive, elle devient poreuse à tout ce qui l’entoure, et surtout à ce qu’on lui dit.
Et à travers ces micro-fictions, c’est le nouvel ordre amoureux d’aujourd’hui qui se dessine. Cette auscultation du discours d’autrui fait irrésistiblement penser au style de Nathalie Sarraute, mêlé au culot et la légèreté de Françoise Sagan (dont Rachel Cusk a préfacé la traduction anglaise de Bonjour tristesse). Disent-ils est un roman magistral en forme de portrait « extime ».

  • Retour à Oakpine de Ron Carlson9782351781074FS

La petite ville d’Oakpine, au coeur des magnifiques paysages du Wyoming, offre une vie paisible à ses habitants. Et c’est à cela qu’aspire Jimmy, 50 ans, atteint du sida. Devenu un écrivain renommé à New York, il souhaite désormais retrouver sa ville natale pour y passer les derniers mois de sa vie, et renouer avec ses parents. Il découvre que le destin vient de réunir à Oakpine ses trois meilleurs amis d’enfance : Craig, Frank et Mason.
Chacun a fait son chemin, construit une vie, mais tous se trouvent aujourd’hui à un tournant de leur existence. Petit à petit, au gré de ces retrouvailles, les quatre hommes vont se rendre compte que leur amitié est la meilleure arme pour effacer les fantômes du passé et affronter les obstacles du présent. Avec pour décor des images lumineuses et émouvantes de l’Ouest américain, Ron Carlson dépeint toute l’humanité de ses personnages et offre un portrait bouleversant de l’amitié, dans un nouveau roman qui confirme son infini talent à sonder les âmes.

  • Déneiger le ciel de André Bucher9782848051970FS

David a soixante ans et vit dans une ferme isolée, sur les hauteurs. Pour la première fois en vingt-six ans, il a décidé de ne pas déneiger la commune. Mais ce 23 décembre glacial, quand son vieil ami berger, puis celui qu’il nomme son « fils de rechange », l’appellent à l’aide, il n’y tient plus. Son tracteur est en panne, il part à pied. Commence alors une nuit hallucinée. Pour résister au froid et à l’ivresse de la neige omniprésente, David se grise de ses souvenirs, chante et danse.
Dans cette veille au pays des ombres, là où la frontière entre ciel et terre a disparu, la nature déchaîne ses sentiments comme les éléments, convoquant les fantômes du passé et les ombres du présent. L’image de sa femme, tuée par un chauffard, celle de sa fille, venue lui annoncer son divorce, Muriel encore, qu’il voudrait savoir aimer, ou une mystérieuse disparue que charrie la rivière… mènent autour de lui un bal étrange.

  • Vernon Subutex de Virginie Despentes9782253087663FS

Une formidable cartographie de la société française contemporaine à travers l’itinéraire d’un disquaire (Subutex), obligé de fermer son magasin à cause de la dématérialisation de la musique, qui perdra vite son appartement et devra, avant de finir SDF, demander à chacun de ses amis de l’héberger un temps, devenant ainsi le parfait fil rouge pour nous faire pénétrer dans tous les milieux. Qui est Vernon Subutex ? Une légende urbaine. Un ange déchu. Un disparu qui ne cesse de ressurgir. Le détenteur d’un secret. Le dernier témoin d’un monde révolu. L’ultime visage de notre comédie inhumaine. Notre fantôme à tous.

  • Popa singer de René Depestre9782843047657FS

Pour fêter dignement le retour de son fils au pays, Popa Singer, matriarche éclairée et indéboulonnable, armée de sa seule machine à coudre et de son utopie personnelle, est bien résolue à résister à sa manière à l’Ubu Roi des Tropiques, le plus atrocement absurde que les Grandes Antilles aient subi : Duvalier, alias Papa Doc. Popa Singer va raconter l’histoire de ce duel à Jacmel, ville natale de l’auteur, comme García Márquez racontait le Macondo de la famille Buendia dans Cent ans de solitude.
Tout le récit tient dans une éloquente dialectique entre la monstruosité aberrante de Papa Doc et cette « maman-bobine de fil » qui « fera planer son cerf-volant enchanté dans l’azur féminin de l’histoire, en mère nourricière, ravie d’alimenter en brins de toute beauté la machine Singer à coudre les beaux draps d’un réel-merveilleux germano-haïtien. » La fantaisie rabelaisienne se propage en nomenclatures fantasques qui sont en soi des morceaux de bravoure dignes du Mangeclous d’Albert Cohen. S’il témoigne avec une joyeuse férocité de l’épouvantable caprice du président à vie, le romancier des enjouements amoureux, styliste hors pair et maître d’une langue incomparablement inventive, mêlant allègre faconde et humour au vitriol, ne lâche rien de son verbe en transe ludique, véritable incendie d’allusions et de métaphores pour dire un monde de folie.

  • Le grand marin de Catherine Poulain9782823608632FS

Quand Lili Colt arrive à Kodiak, un port de l’Alaska, elle sait qu’elle va enfin réaliser son rêve : s’embarquer sur un de ces bateaux qui partent pêcher au loin. Pour la jeune femme, une runaway qui a fui jadis le confort d’une famille française pour  » faire la route « , la véritable aventure commence. Le choc est brutal. Il lui faut dormir à même le pont dans le froid insupportable, l’humidité permanente et le sel qui ronge la peau, la fatigue, les blessures… Seule femme au milieu de ces hommes rudes, au verbe rare et au geste précis qui finiront par l’adopter.
A terre, Lili partage la vie des marins – les bars, les clubs de strip-tease, les motels miteux. Quand elle tombe amoureuse du  » Grand marin « , elle sait qu’il lui faudra choisir entre sa propre liberté et son attirance pour cet homme dont la fragilité la bouleverse. Entre Jack London et Marguerite Duras, Catherine Poulain fait entendre une voix unique dans le paysage littéraire français, avec ce magnifique premier roman qu’on devine très autobiographique.

 

  • Il est avantageux d’avoir où aller de Emmanuel Carrère 9782818038765FS

« Il est avantageux d’avoir où aller » : quand on lui demande son avis, c’est une des choses que répond le Yi-King, l’antique livre de sagesse chinoise. Alors on y va. Le premier des reportages qu’on trouvera ici se lance sur les traces de Dracula en Roumanie, après la chute de Ceaugescu. L’un des derniers se mêle aux riches et aux puissants du monde réunis au Forum de Davos. Entre les deux, il y a beaucoup de patrouilles sur le front de l’Est, dans le chaos postcommuniste, des récits de procès criminels, des projets de films, des éloges de livres aimés, une vie du mathématicien Alan Turing, une rencontre désastreuse avec Catherine Deneuve et même une série de chroniques un peu porno écrites avec une délicieuse sensation d’impunité pour un magazine italien.
Le tout peut se lire aussi comme une sorte d’autobiographie.

Les livres de Janvier à retenir…

  • Le pique-nique des orphelins de Louise Erdrich9782226319449FS

La dernière chose que Mary et Karl entrevoient de leur mère, c’est la flamme de ses cheveux roux émergeant du biplan qui l’emporte pour toujours aux côtés d’un pilote acrobate… Devenus orphelins, les enfants montent dans un train de marchandises afin de trouver refuge chez leur tante, dans le Dakota du Nord. Ainsi commence, en 1932, une chronique familiale qui s’étend sur plus de quarante ans, et fait vivre toute une galerie de personnages hors du commun en proie aux paradoxes de l’amour.
Cette nouvelle traduction du deuxième roman de Louise Erdrich, paru aux Etats-Unis en 1986, permet de (re)découvrir l’un de ses plus beaux livres, qui préfigure déjà la puissance et la beauté d’une des oeuvres les plus singulières de la littérature américaine.

  • La femme qui avait perdu son âme de Bob Shacochis9782351781036FS

Jackie Scott, alias Renee Gardner, aussi connue sous le nom de Dottie Chambers ou Dorothy Kovacevic, est retrouvée morte au bord d’une route en Haïti. Qui était-elle réellement et dans quelles circonstances vient-elle de disparaître ce jour de 1998 ? Nombreux sont les hommes qui aimeraient répondre à ces questions et comprendre cette femme qui les obsède. De l’avocat Tom Harrington au membre des forces spéciales américaines Eville Burnette, chacun tente de rassembler les pièces du puzzle.
Mais comment percer le mystère de cette fille de diplomate, familière depuis toujours de ceux qui façonnent l’histoire du monde dans l’ombre des gouvernements.

  • Veracruz d’Olivier Rolin9782864328490FS

« J’avais prolongé mon séjour à Veracruz tant qu’elle avait été là – je l’aurais prolongé jusqu’à la fin du monde, s’il n’avait tenu qu’à moi. Maintenant qu’elle avait disparu, je le prolongeais dans l’espoir de la retrouver, ou au moins d’apprendre quelque chose sur les raisons de sa disparition. Un jour, un pli me parvint à l’hôtel, expédié par la poste, ne comportant aucune indication de provenance, aucun mot d’accompagnement.
Il contenait les quatre récits, brefs et terribles, qu’on va lire. »

  • Illettré de Cécile Ladjalisans-titre

Illettré raconte l’histoire de Léo, vingt ans, discret jeune homme de la cité Gagarine, porte de Saint-Ouen, qui chaque matin pointe à l’usine et s’installe devant sa presse ou son massicot. Dans le vacarme de l’atelier d’imprimerie, toute la journée défilent des lettres que Léo identifie vaguement à leur forme. Elevé par une grand-mère analphabète, qui a inconsciemment maintenu au-dessus de lui la chape de plomb de l’ignorance, il a quitté le collège à treize ans, régressé et vite oublié les rudiments appris à l’école.
Puis les choses écrites lui sont devenues peu à peu de menaçantes énigmes. Désormais, sa vie d’adulte est entravée par cette tare invisible qui grippe tant ses sentiments que ses actes et l’oblige à tromper les apparences, notamment face à sa jolie voisine, Sibylle, l’infirmière venue le soigner après un accident. Réapprendre à lire ? Renouer avec les mots ? En lui et autour de lui la bonne volonté est sensible, mais la tâche est ardue et l’incapacité de Léo renvoie vite chacun à la réalité de ses manques : le ciel semble se refermer lentement devant celui que les signes fuient et que l’humanité des autres ignore.
Centré sur le combat de Léo contre son illettrisme, le nouveau roman de Cécile Ladjali est un livre d’énergie et de conviction qui ouvre une voie imprévue et poétique sur ce handicap invisible, poursuivant une réflexion qui lui est chère autour des mots, de l’école, de la dignité et de l’estime de soi, impossibles sans le langage.

  • Histoire de la violence d’Edouard Louis9782021177787FS

« J’ai rencontré Reda le soir de Noël 2012, alors que je rentrais chez moi après un repas avec des amis, vers quatre heures du matin. Il m’a abordé dans la rue et j’ai fini par lui proposer de monter dans mon studio. Ensuite, il m’a raconté l’histoire de son enfance et celle de l’arrivée de son père en France, son père qui avait fui l’Algérie. Vers six heures du matin, il a pris plusieurs de mes affaires, il a sorti un revolver et il a dit qu’il allait me tuer.
Il m’a insulté, frappé, violé. Le lendemain les démarches médicales, policières et judiciaires ont commencé, qui, plus qu’elles ne réparent la violence, la prolongent et l’aggravent. » Ce livre retrace l’histoire de cette nuit et des jours suivants. Construit comme un huis clos, il tient son originalité de la puissance de son sujet, et de sa construction formelle. En effet, plus tard, Edouard se confie à sa soeur, qui décrit à son tour les faits à son mari.
Edouard l’entend par une porte entrouverte. Les deux récits s’entremêlent dans une spectaculaire opposition de langages, offrant des points de vue différents sur ce qui s’est passé cette nuit-là, sur ce qui peut permettre de comprendre les dynamiques de l’agression et du traumatisme. Ils évoquent l’enfance d’Edouard, mais aussi celle de Reda et de son père, les effets de l’émigration, du racisme, de la misère.
Et posent des questions sur les mécanismes judiciaires auxquels les victimes sont confrontées ou encore sur le rôle de l’amitié. Ce livre propose une histoire de la violence, de ses origines, ses raisons et ses causes.