Les romans de janvier 2015 à retenir…

Votre libraire vous fait ici une petite sélection des livres sortis en ce début d’année et qui valent le détour :

9782234078109FS– La route de Beit Zera d’Hubert Mingarelli
Ce roman d’une grande humanité prend sa source au cœur du conflit israélo-palestinien, en dit le fardeau pour les hommes qui le vivent au quotidien. Mais c’est aussi un livre sur la paternité et la transmission.Il met en scène toutes les douleurs, intimes et collectives, celle du père et du fils comme celle des peuples. L’intrigue qui se déroule en Israël, près du lac de Tibériade, non-loin d’un poste frontière est aussi une réflexion sur la vengeance et la réconciliation .Par l’auteur de L’homme qui avait soif.

9782246713517FSVernon Subutex de Virginie Despentes
Qui est Vernon Subutex ? Une légende urbaine. Un ange déchu. Un disparu qui ne cesse de ressurgir. Le détenteur d’un secret. Le dernier témoin d’un monde révolu. L’ultime visage de notre comédie inhumaine. Notre fantôme à tous.

 

9782357070608FS L’incendie d’Antoine Choplin et Hubert Mingarelli
Pavle et Jovan, l’un en argentine, l’autre à Belgrade, renouent le contact par lettres après plusieurs années de silence. Leur correspondance les amène, peu à peu, à évoquer un passé douloureux. Les deux hommes on été pris dans la tourmente de la guerre en ex-Yougoslavie au début des années 90. Et ce qui est arrivé  là-bas a bouleversé leur vie.

9782818021750FSLes évènements de Jean Rolin
«C’était un des petits plaisirs ménagés par la guerre, à sa périphérie, que de pouvoir emprunter le boulevard de Sébastopol pied au plancher, à contresens et sur toute sa longueur. En dépit de la vitesse élevée que je parvins à maintenir sans interruption, entre les parages de la gare de l’Est et la place du Châtelet, j’entendais éclater ou crisser sous mes pneus tous les menus débris que les combats avaient éparpillés : verre brisé, matériaux de construction hachés en petits morceaux, branchettes de platane, boîtes de bière ou étuis de munitions.
Ici et là se voyaient également quelques voitures détruites, parmi d’autres dégâts plus massifs. Sur le terre-plein central de la place du Châtelet, à côté de la fontaine, des militaires en treillis, mais désarmés, en application des clauses du cessez-le-feu, montaient la garde, ou plutôt allaient et venaient, autour de l’épave calcinée d’un véhicule blindé de transport de troupes.»

9782848051734FSAmours de Léonor de Récondo
« L’amour est là où il ne devrait pas être, au deuxième étage de cette maison cossue, protégé par la pierre de tuffeau et ses ardoises trop bien alignées, protégé par cette pensée bourgeoise qui jusque-là les contraignaient et qui, maintenant, leur offre un écrin. » Nous sommes en 1908. Léonor de Récondo choisit le huis clos d’une maison pour écrire un éblouissant roman sur l’épanouissement du sentiment amoureux le plus pur – et le plus inattendu.

9782330038878FSSeul, invaincu de Loïc Merle
Que peut-il se passer, alors même que la société défavorise toute entreprise de don de soi, quand un homme qui a quitté voilà quelques années son quartier populaire et ses grandes amitiés d’enfance et de jeunesse pour faire « son chemin dans la vie », et, de son point de vue, s’extirper de la masse débilitante, est rappelé, presque convoqué, auprès de son ancien meilleur ami, maintenant atteint d’une maladie grave, et qu’il se rend à son chevet presque sans réfléchir ? Lequel sortira victorieux de cette confrontation ?

9782330039714FSDanser les ombres de Laurent Gaudé
En ce matin de janvier, la jeune Lucine arrive de Jacmel à Port-au-Prince pour y annoncer un décès. Très vite, dans cette ville où elle a connu les heures glorieuses et sombres des manifestations étudiantes quelques années plus tôt, elle sait qu’elle ne partira plus, qu’elle est revenue construire ici l’avenir qui l’attendait. Hébergée dans une ancienne maison close, elle fait la connaissance d’un groupe d’amis qui se réunit chaque semaine pour de longues parties de dominos.
Dans la cour sous les arbres, dans la douceur du temps tranquille, quelque chose frémit qui pourrait être le bonheur, qui donne l’envie d’aimer et d’accomplir sa vie. Mais, le lendemain, la terre qui tremble redistribue les cartes de toute existence…

Soumission de Michel Houellebecq9782081354807FS
Dans une France assez proche de la nôtre, un homme s’engage dans la carrière universitaire. Peu motivé par l’enseignement, il s’attend à une vie ennuyeuse mais calme, protégée des grands drames historiques. Cependant les forces en jeu dans le pays ont fissuré le système politique jusqu’à provoquer son effondrement. Cette implosion sans soubresauts, sans vraie révolution, se développe comme un mauvais rêve.
Le talent de l’auteur, sa force visionnaire nous entraînent sur un terrain ambigu et glissant ; son regard sur notre civilisation vieillissante fait coexister dans ce roman les intuitions poétiques, les effets comiques, une mélancolie fataliste. Ce livre est une saisissante fable politique et morale.

Prend garde de Milena Agus9782867467585FS
Pouilles, printemps 1946. D’un côté il y a les sours Porro, qui vivent recluses dans leur palais et ignorent le monde environnant. De l’autre les ouvriers agricoles, bousculés par la guerre et tenaillés par la faim. Les sours continuent à tenir leur rang, à se rendre à l’église, à se pencher sagement sur leurs broderies. Les travailleurs, eux, se mobilisent pour obtenir un emploi, nourrir leurs enfants, contenir la pression des réfugiés qui affluent dans la botte du pays.
Ce jour de mars 1946 la foule se rassemble sur la place où s’élève la noble demeure pour un meeting syndical lorsqu’un coup de fusil retentit… Milena Agus a rempli les vides de cette histoire vraie grâce à son imagination. Elle fait revivre sous les yeux du lecteur les sours Porro, prisonnières comme les paysans de leur condition sociale mais coupables de n’avoir pas ouvert les yeux sur les cruautés de l’Histoire.

9782070142354FS Americanah de Chimamanda Ngozi Adichie
«En descendant de l’avion à Lagos, j’ai eu l’impression d’avoir cessé d’être noire.» Ifemelu quitte le Nigeria pour aller faire ses études à Philadelphie. Jeune et inexpérimentée, elle laisse derrière elle son grand amour, Obinze, éternel admirateur de l’Amérique qui compte bien la rejoindre. Mais comment rester soi lorsqu’on change de continent, lorsque soudainement la couleur de votre peau prend un sens et une importance que vous ne lui aviez jamais donnés, quand tout à coup le fait d’être noir est censé dicter vos réactions et vos pensées ? Obinze partira finalement en Angleterre et, pendant quinze ans aux Etats-Unis, Ifemelu tentera de trouver sa place au sein d’un pays profondément marqué par le racisme et la discrimination.
De défaites en réussites, elle trace son chemin, pour finir par revenir sur ses pas, jusque chez elle, au Nigeria. A la fois drôle et grave, doux mélange de lumière et d’ombre, Americanah est une magnifique histoire d’amour, de soi d’abord mais également des autres, ou d’un autre. De son ton irrévérencieux, Chimamanda Ngozi Adichie fait valser le politiquement correct et les clichés sur la race ou le statut d’immigrant, et parcourt trois continents d’un pas vif et puissant.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s