Le peintre d’éventail d’Hubert HADDAD

9782843045974_1_75Un homme vient s’installer auprès d’un peintre en éventail, et à la mort de celui-ci devient lui-même l’ermite peintre en éventail. Il vit dans le jardin magnifique de la pension de Madame Hison, loin de la ville et de sa vie d’autrefois, dans un Japon lent et contemplatif. Mais le tsunami et la centrale font une irruption brutale dans ce monde préservé.
C’est un livre délicat, écrit dans le style japonais ; la nature, les saisons sont omniprésentes autour des personnages. On le lit avec plaisir.
Mais justement, on a un peu trop affaire à un exercice d’atelier d’écriture dont Hubert Haddad est friant ; l’exercice est réussi, mais on préfère les originaux aux copies, il manque le côté truculent, sexuel débonnaire qu’on trouve chez les japonais. Les haïkus qui parsèment le livre, de la même façon, sont respectueux des règles mais il leur manque la patte japonaise.

Claire Vallée

–> J’ai beaucoup aimé ce livre à l’écriture très poétique et deux ambiances pour le moins inattendues qui se succèdent !

On a l’impression au début du livre d’être transporté au début du siècle dans une campagne japonaise loin de tout. Un jardin que l’on imagine facilement comme peuvent l’être les jardins zen, une petite pension familiale tenue par Dame Hison, où arrive Matabei, meurtri par la vie. Il rencontre Osaki, le jardinier et maître d’éventails, à sa mort, il prend la suite et s’inspire de ce maître. Dans la pension il y a les habitués, tous avec leurs histoires. Tout est harmonie et lenteur.  Et l’on passe de la beauté simple et contemplative à la violence destructrice d’un séisme entraînant un tsunami et une catastrophe nucléaire. Le livre est parsemé de haïkus que l’on déguste .

Marie Noëlle Clément

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s