L’énigme de Saint-Olav de Indrek HARGLA

4180ov7BQlL._SL500_AA300_Le genre a ses adeptes. Tout le monde a lu Le nom de la rose et certains ont pu lire des aventures du Frère Cadfaël ou du comte Childebrand et d’Erwin le Saxon.
Indrek HARGLA renouvelle agréablement le genre. Son détective, Melchior, est apothicaire à Tallinn au 15ème siècle et assiste bénévolement le bailli, pas très futé, à résoudre un meurtre qui affecte les trois communautés qui cohabitent plus ou moins bien sur le site : les bourgeois de la ville basse, les chevaliers teutoniques de la forteresse et les écclésiastiques en tous genres – dont les dominicains dont les prêches attirent toute la ville et qui, grâce aux offrandes, amassent ainsi un joli pécule. La situation se complique lorsque deux autres meutres sont commis. L’histoire est bien enlevée, le contexte très spécial de l’époque n’est pas présenté au moyen d’un rébarbatif exposé liminaire historico-social mais apparait par petites touches discrètes tout au long du roman, les ressorts du crime restent bien cachés jusqu’à la révélation par Melchior de la solution qui, comme il se doit, parait alors d’une évidence déconcertante.
Bref, un bon polar médiéval pour les amateurs du genre. Et que les fans se réjouissent, ce n’est que le premier tome d’une série !

Dominique Renié

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s